LES RAISONS D’Y ALLER

Les côtes
Côte turquoise, mer Égée, mer Noire
Croisières (goélettes, caïques, paquebots)

Les paysages et les randonnées
Cappadoce, Pamukkale
Mont Nemrut Dagi, mont Ararat
Randonnées dans les monts Bolkars
Ski (Palandöken, Sarikamis)
Taurus, Kaçkar

Les villes et les monuments
Istanbul, Edirne, Ankara
Sites des époques grecque et romaine :
Éphèse, Kaunos, Troie, Pergame, Bursa,
Aphrodisias, Aspendos, Side
Églises troglodytiques de la vallée de Göreme
Antalya, Antioche, Konya, Nemrut Dagi, Trabzon
Monastère de Sumela, palais d’Isak Pasa

CHOISIR LE BON MOMENT

L’aspect montagneux du pays le voue à un climat continental aux hivers rudes, contrebalancés par des étés (très) chauds et secs. La côte ouest bénéficie du climat méditerranéen (étés ensoleillés et chauds, hivers doux et pluvieux).
La période juin-septembre s’impose pour le tourisme balnéaire, alors que l’amateur de vieilles pierres et le randonneur auront intérêt à choisir les agréables moments du printemps et de 
l’automne.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Ankara (centre) : janvier 4/-4, avril 17/5, juillet 30/15, octobre 20/7; à Istanbul (nord-ouest) : janvier 8/3, avril 17/8, juillet 28/19, octobre 20/12; à Izmir (côte ouest) : janvier 12/6, avril 21/10, juillet 33/22, octobre 24/14. La température moyenne de la mer Égée et de la Méditerranée est de 23o en été mais ne dépasse guère 15o en janvier.
Pour les fêtes
– Janvier : festival de lutte de dromadaires à Selçuk (région de Kusadasi). – Juin-juillet : festival d’Izmir; festival de Bursa. – Septembre : festival des vendanges à Urgüp. – Décembre : hommage à Mevlana à Konya.

SI L’ON OPTE POUR UN VOYAGISTE

Rappel : nous nous sommes limités à un résumé des prestations en vigueur dans les agences et chez les voyagistes présents en France. Les lecteurs des autres pays peuvent en tirer des idées d’itinéraire et les compléter auprès de leurs agences de voyages.

Les week-ends
Istanbul : la plus belle ville de Turquie fait l’objet d’une pléiade de propositions de week-ends – avion plus hôtel – pour un prix débutant aux alentours de 450 EUR – 4 jours/3 nuits, vol et hébergement. Fram, Jet tours, Marmara, Voyageurs du monde, entre autres, sont sur les rangs.
Un pont de printemps représente la durée et le moment idéaux pour une escapade à Istanbul. Les réveillons de Noël ou de la Saint-Sylvestre sont également prisés.
Les sportifs avides de briller dans les salons en racontant qu’ils ont parcouru deux continents dans une même course s’inscriront pour le marathon d’Istanbul en novembre, parfois proposé en formule tout compris – prestations, inscription, assurance. Voir, entre autres, Céléane Voyages.

Les autotours
La plupart des voyagistes cités ci-dessous proposent des autotours d’une semaine ou plus : vol A/R, location de la voiture, suggestion d’itinéraire, hôtel réservé à l’étape.

Les séjour balnéaires
– Sur les côtes ouest (Bodrum, Kusadasi) et sud (autour d’Antalya), les séjours balnéaires s’étendent de mars à octobre. Ils sont généralement proposés pour huit jours, parfois agrémentés d’excursions vers les sites gréco-romains et Pamukkale. Le prix moyen pour une semaine tout compris se situe aux alentours de 800 EUR en haute saison. Les stations de la Riviera turque connaissent des tarifs légèrement supérieurs.
– La formule club tout compris (farniente, animation, activités sportives) progresse chez les spécialistes du genre (Alpitour France/Bravo Club, Club Med, Fram, Jet tours, Look Voyages, Héliades, Marmara, Ô Voyages, Top of Travel). Voir aussi les offres de www.turquievision.com/, Hotelplan, Jet Air, Jet Tours, Luxair Tours, Neckermann.
– Les propositions incluent aussi le golf, surtout le long de la côte sud – cinq parcours dans la région de Belek-Antalya. Voir, entre autres, Golf autour du monde, Greens du monde.

Les circuits accompagnés
– Un voyage d’une semaine en bus de l’Anatolie à la Cappadoce, via certains sites gréco-romains, Pamukkale et Konya, est un grand classique, programmé, entre autres, par Arts et Vie, Clio, Continents insolites, Marmara, Pacha Tours, Tamera. Certains voyagistes combinent cette semaine culturelle avec une semaine balnéaire. D’autres ajoutent la côte lycienne à l’Anatolie et à la Cappadoce, voire associent le Nemrut Dagi et le lac de Van.
– La randonnée fait également florès : la Cappadoce est en figure de proue chez des spécialistes tels que Akaoka, Allibert Trekking, Huwans/Club Aventure, Nomade Aventure, Terres d’aventure. La plupart ne lésinent pas sur les programmes destinés aux familles. Autres chemins proposés par la plupart des voyagistes ci-dessus : les monts des Balkars, du Taurus et de Kaçkar (de 8 à 15 jours entre juin et octobre).
La possibilité de gravir le mont Ararat est offerte, entre autres, par Allibert Trekking, Tirawa et Terres d’aventure.
La grande majorité des séjours consacrés à la randonnée sont programmés entre juin et septembre. Les prix varient de 1 000 EUR pour 8 jours à 1 600 EUR pour 15 jours.
– D’avril à octobre inclus, Club Med Découvertes, Explorator, Jet tours, Fram, Marmara, Pacha Tours, entre autres, embarquent les voyageurs sur des goélettes de 16 à 21 m équipées de quatre à sept cabines selon les modèles, avec possibilité de cabotage, de planche à voile et de plongée aux escales. Tabler entre 1 700 et 2 000 EUR la semaine pour ce genre de voyage.
Les navires de Costa Croisières ne sont pas en reste : escale à Kusadasi ou à Istanbul avant de rejoindre la mer Noire.
– Tourisme solidaire : le Caucase anatolien fait l’objet d’un voyage de 15 jours durant lequel le visiteur est hébergé chez l’habitant et participe aux activités rurales (www.tamadi.org).