Le monde du voyage bouge sans cesse, voici un fil de son actualité, sans queue ni tête, enfin presque, et en tout cas aussi épars que les manières de voyager…

• ARABIE SAOUDITE, 27 septembre 2019 Changement radical dans la politique touristique de ce pays longtemps fermé et strict sur bien des plans. Désormais, pour les ressortissants de quelques dizaines de pays, il est possible d’obtenir un visa touristique. Le voyage n’en est qu’à ses balbutiements, et peu de programmes de visite sont visibles cet automne. Mais le changement est là, témoin le site www.visitsaudi.com, qui dévoile généreusement les trésors touristiques du pays et les nouveaux moyens d’y accéder.

• AIGLE AZUR, 27 septembre 2019 C’est fini pour Aigle Azur, deuxième compagnie aérienne française, et ses 1.150 salariés.

• THOMAS COOK, 23 septembre 2019 Le plus gros, le plus vieux, le plus des plus des organismes de voyage baisse soudainement pavillon, terrassé principalement par les dettes nées de ses investissements et la concurrence des ventes de voyages en ligne. Des milliers de clients sont ou vont être rapatriés, entre autres grâce à l’existence d’une directive européenne que feraient bien de bénir les brexiteurs… Renseignements urgents au (33) 1.41.05.40. 81.

• INDONESIE, début 2019 La présence de voyageurs occidentaux avec un petit pécule de subsistance en poche n’est pas nouvelle. Ce qui l’est plus au fil des ans, c’est la stigmatisation des begpackers, littéralement « voyageurs sac au dos mendiants », entre autres à Bali. De fait, les autorités indonésiennes renforcent les exigences de possession d’un billet retour ou de sortie du territoire.