Le monde du voyage bouge sans cesse, voici un fil de son actualité, sans queue ni tête, enfin presque, et en tout cas aussi épars que les manières de voyager…

• SALON DES GRANDS VOYAGES, 2020 Les organismes de voyage augmentent sans cesse la densité des informations sur leur site, mais ils demeurent attachés à l’idée que rien ne vaut une présence physique. Ainsi, une liste des exposants a déjà pris corps en vue du nouveau Salon des Grands Voyages, qui aura lieu à Paris, au Carrousel du Louvre, les 11 et 12 octobre prochains. Cette nouvelle manifestation se veut haut de gamme, néanmoins le prix d’entrée pour le public sera plutôt raisonnable (8 €).

• ARABIE SAOUDITE, septembre 2019 Changement radical dans la politique de ce pays longtemps rétif au tourisme. Mais vu son avidité à se positionner sur un maximum de secteurs, témoin le Paris-Dakar ou le foot, rien d’étonnant. Désormais, pour les ressortissants de quelques dizaines de pays, il est possible d’obtenir un visa touristique. Le voyage n’en est qu’à ses balbutiements, et peu de programmes de visite sont visibles cet automne. Mais le changement est là, témoin le site www.visitsaudi.com, qui dévoile généreusement les trésors touristiques du pays et les nouveaux moyens d’y accéder.

• INDONÉSIE, 2019 La présence de voyageurs occidentaux avec un petit pécule de subsistance en poche n’est pas nouvelle. Ce qui l’est plus au fil des ans, c’est la stigmatisation des begpackers, littéralement « voyageurs sac au dos mendiants », entre autres à Bali. De fait, les autorités indonésiennes renforcent les exigences de possession d’un billet retour ou de sortie du territoire.