Le monde du voyage bouge sans cesse. Voici un fil de son actualité, sans queue ni tête, enfin presque, et en tout cas aussi épars que les manières de voyager…

• COVID-19 – FAISONS LE POINT. Seul, désormais, le virus voyage sans souci de date, hormis celle qu’il lui plaira de choisir. Toutefois, vu qu’il se fait plus discret en cette fin de printemps, certains acteurs du voyage, telles quelques compagnies aériennes, sortent du coma. De même, des pays à fort tourisme (Espagne, Italie, Turquie) ouvrent des portes que l’on croyait définitivement fermées pour cette année. Il semble néanmoins que le plancher des vaches sera la destination favorite de beaucoup, d’autant qu’on les y pousse. Ainsi, nombre de régions françaises se rappellent-elles au bon souvenir des nomades privés de destinations lointaines en multipliant les infos sur les atouts du bon terroir.
Concernant les voyageurs qui avaient réservé un vol ou un séjour qui n’aura pas lieu à court ou à moyen terme, les compagnies aériennes − qui sont toutefois tenues de rembourser à qui le souhaite − et les agences proposent en général une période de report.

• LE SALON DES GRANDS VOYAGES 2020 EST TOUJOURS D’ACTUALITÉ. Les organismes de voyage augmentent sans cesse la densité des informations sur leur site, mais ils demeurent attachés à l’idée que rien ne vaut une présence physique. Ainsi, une liste des exposants a pris corps en vue du nouveau Salon des Grands Voyages, qui aura lieu à Paris, au Carrousel du Louvre, les 11 et 12 octobre prochains. Cette nouvelle manifestation se veut haut de gamme, néanmoins le prix d’entrée pour le public sera plutôt raisonnable (8 €).

• LE VIRUS ACCABLE L’ORGANISATION DE GALWAY ET RIJEKA, VILLES EUROPÉENNES DE LA CULTURE 2020. Le concept de ville européenne de la culture, vieux de trente ans mais déjà fragile et trop peu médiatisé, subit de plein fouet la pandémie. Depuis plusieurs années, Galway (Irlande) et Rijeka (Croatie) se paraient de leurs plus beaux atours pour développer expositions et thèmes sur leur histoire et leur actualité. Mais le COVID-19 est passé par là. L’ultime espoir des deux villes est le décalage d’une partie de la programmation à la fin de 2020 et au début de 2021. Informations complémentaires sur https://galway2020.ie/en/  et https://rijeka2020.eu/en/ (les deux sites uniquement  en langue nationale et en anglais).