LES RAISONS D’Y ALLER

Les paysages et les traditions
Kpalimé, pic d’Agou
Habitat des Tambermas
Marchés, coutumes (vaudou)
Grottes de Nano

Les côtes
Plages des environs de Lomé, lac Togo

La faune et la flore
Lac Mono (crocodiles, hippopotames)
Parc national du Kéran
(antilopes, éléphants, oiseaux)

CHOISIR LE BON MOMENT

Deux variantes climatiques : au sud, un climat subéquatorial à quatre saisons, dont décembre-mars (saison sèche) est la plus favorable, et avril-juillet (pluies de l’hivernage), la moins intéressante. Au nord, en revanche, on retrouve l’opposition habituelle entre saison des pluies (mars-octobre) et saison sèche de novembre à février. L’harmattan (vent chaud et sec) souffle en janvier et en février.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Lomé (côte sud-ouest) : janvier 32/23, avril 32/24, juillet 28/23, octobre 30/23. Moyenne de la température de l’eau de mer : 27°.

Pour les réserves animalières
Les principales réserves sont ouvertes de novembre à mai inclus.

SI L’ON OPTE POUR UN VOYAGISTE

Rappel : nous nous sommes limités à un résumé des prestations en vigueur dans les agences et chez les voyagistes présents en France. Les lecteurs des autres pays peuvent en tirer des idées d’itinéraire et les compléter auprès de leurs agences de voyages.

– Chez les voyagistes, le Togo est très souvent couplé avec le Bénin, parfois avec le Burkina Faso et/ou le Ghana, pour des thèmes qui se rejoignent chez la plupart d’entre eux : vaudou, fêtes tribales, art des masques, découverte des villages fortifiés, parc de la Pendjari. Le voyage dure généralement 15 jours, à un prix guère inférieur à 3 000 EUR. Quelques voyagistes : Explorator, Les Maisons du voyage, TUI. Nomade Aventure et Terres d’aventure ajoutent l’agrément de la randonnée.

– Échanges avec les populations locales et partage de la vie quotidienne rythment les voyages de l’association Au cœur des peuples, dans un contexte de tourisme solidaire (www.tourismesolidaire.org/membres/au-coeur-peuples).