POUR QUI ? POUR QUOI ?

Les monuments
Vestiges de royaumes chrétiens et de dynasties égyptiennes
Nécropoles du royaume de Koush (Kerma, Méroé, Naga)
Temple de Moussawarat

La plongée
Mer Rouge (coraux, carangues, requins de récifs)

Les paysages
Désert (vallée de la Bayuda, djebel Barkal),
Darfour, villages et cataractes du Nil
Confluent du Nil Blanc et du Nil Bleu à Khartoum

La faune et la flore
Parc national Dinder

À QUEL MOMENT ?

La période de novembre à mars est propice dans l’ensemble du pays. Dans le nord, le climat est chaud et sec. Dans le sud, la saison des pluies (avril-octobre), très marquée, doit être évitée.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à 
Khartoum : janvier 32/16, avril 40/24, juillet 38/26, octobre 39/26.

QUEL VOYAGE ?

En voyage indépendant, le pays demeure très marginal. En voyage accompagné, la programmation demeure modeste. Toutefois, lorsque la situation s’y prête, le nord du pays et ses vestiges archéologiques rencontrent l’intérêt de quelques voyagistes, y compris pour la randonnée. Tabler sur une moyenne de 3 600 EUR pour 15 jours.

Longtemps confidentielle à partir du Soudan, la découverte des fonds exceptionnels de la mer Rouge progresse (croisières-plongée) mais demeure timide.

De Kosti à Juba, il fut un temps où la remontée du Nil était possible, le fleuve Dieu laissant apparaître sur ses berges une infinité de papyrus (photo Robert Pailhès).