LES RAISONS D’Y ALLER

Les côtes
Mer Noire (Neptun, Jupiter, Saturn)

Les villes et les monuments
Bucarest, Mogosaia, 
Villages saxons de Transylvanie
Iasi, Brasov, Sibiu, Bran
Monastères de la Bucovine, 
églises en bois des Maramures
Sites de la légende de Dracula

Les paysages et les randonnées
Carpates, Maramures, monts Apuseni,
monts Bucegi (randonnées, ski),
volcans de boue de Berca

La faune et la flore
Réserve naturelle du delta du Danube
(oiseaux, poissons, plantes)

CHOISIR LE BON MOMENT

Sous un climat continental typique, la Roumanie connaît des hivers froids et des étés chauds. Aussi, bien que les intersaisons restent acceptables, la période juin-septembre est-elle la plus indiquée partout. La température de l’eau de mer avoisine 22° en été.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à 
Bucarest (sud du pays) : janvier 2/-6, avril 18/6, juillet 29/16, octobre 18/6; à Constanta (côte) : janvier 3/-4, avril 13/6, juillet 27/18, octobre 17/9.

Pour les réjouissances
- Août : journées médiévales de Sighisoara. Festival de danse au col de Prislop, près de Borsa. - Septembre : « Sambra Oilor » (retour des troupeaux) à Bran et dans sa région.

SI L’ON OPTE POUR UN VOYAGISTE

Rappel : nous nous sommes limités à un résumé des prestations en vigueur dans les agences et chez les voyagistes présents en France. Les lecteurs des autres pays peuvent en tirer des idées d’itinéraire et les compléter auprès de leurs agences de voyages.

Les autotours
Des autotours (vol + location + hébergement) sont proposés par la plupart des voyagistes énumérés ci-dessous ou par des agences spécialisées, telles Balkania Tours (www.balkania-tour.com/fr/), Invitation Romania (www.invitation-romania.ro), True Romania (http://true-romania.tours/).

Le séjour
– La semaine balnéaire, attrayante sur le plan des tarifs, est assez peu proposée par les voyagistes de l’ouest européen. Une semaine peut se trouver aux alentours de 800 EUR (vol A/R et demi-pension). Les voyagistes complètent leurs propositions par des programmes de cures (thalassothérapie et remise en forme) au bord de la mer Noire,
particulièrement à Neptun.
– Le ski dans les Carpates est proposé à des prix attractifs. Voir, entre autres, les forfaits d’une semaine pour la station de Poiana Brasov (Maxitours).
– Le tourisme rural avec logement chez l’habitant gagne des adeptes.
– Bucarest fait l’objet de séjours week-end pour un coût moyen de 500 EUR (3 jours/2 nuits).

Les circuits accompagnés
– Les monastères de la Bucovine, les Maramures et le delta du Danube sont abordés via des randonnées de niveau facile et qui, la plupart du temps, incluent la Transylvanie. Coût moyen de ce genre de voyages : 1 200 EUR pour 15 jours en haute saison. Exemples : Allibert Trekking, La Balaguère, Huwans/Club Aventure, Nomade Aventure.
– Des circuits classiques d‘une semaine existent, entre autres chez Kuoni, Salaün Holidays, TUI, Voyageurs du monde. Tabler sur un coût moyen de 1 100 EUR tout compris.
– Certains organismes de voyage proposent des « Dracula Tours », entre autres https://dracula-tour.com/ et Salut Roumanie (www.salutroumanie.com). Il existe même, non loin de la ville de Bistrita, en Transylvanie, un hôtel bâti sur le modèle du château évoqué dans le roman de Stoker, avec spectacles de sorcellerie et bals masqués à la clé… Renseignements auprès de l’office du tourisme.
– Objectif Nature propose aux amateurs de photo de parfaire leur passion en débusquant la faune du delta du Danube ou les ours des Carpates.