LES RAISONS D’Y ALLER

Les paysages
Volcans, forêts, archipels,
croisières sur les rivières Sepik et Karawari

La faune et la flore
Oiseaux de paradis, kangourous, casoars
Orchidées

Les côtes et les fonds marins
Plages du golfe de Papouasie, des abords
de Madang et des îles de l’archipel Bismarck
Plongée (Madang et côte nord
de la Nouvelle-Bretagne)

CHOISIR LE BON MOMENT

Placée sous un climat équatorial typique, la Papouasie-Nouvelle-Guinée reçoit de très fortes précipitations. Néanmoins, la période juin-
septembre (saison sèche) est acceptable un peu partout, particulièrement sur la côte sud.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Port Moresby (côte sud) : janvier 32/24, avril 30/24, juillet 27/23, octobre 28/24.

SI L’ON OPTE POUR UN VOYAGISTE

-Pays longtemps délaissé, la Papouasie-Nouvelle-Guinée émerge enfin chez les voyagistes francophones, par exemple avec l’agence française Voyages en Papouasie (www.voyagesenpapouasie.com/), Pacifique à la carte, Les Maisons du voyage. Autres organismes (anglophones) : www.em.com.pg/ (séjours écotouristiques, entre autres), www.getawaytrekking.com.au/ (pour les randonnées sur le Kokoda Track).
– Pour la plongée, Ultramarina concentre son activité sur des sites tels que Loloata, près de Port Moresby, ou Walindi, en Nouvelle-Bretagne (entre décembre et mars).
– En février-mars, un yacht de la compagnie Ponant aborde le pays et rend visite à la communauté Asmat après avoir longé la Grande Barrière et le cap York.
– Quel que soit le type de voyage choisi, il faut s’attendre à un coût très élevé (au-dessus de 5 000 EUR la quinzaine).