LES RAISONS D’Y ALLER

ÎLE DU NORD

Les paysages
Geysers, sources chaudes (Waimangu, Waiotapu, Whakarewarewa), volcans et lacs du parc national de Tongariro, vignobles (baie de Hawke)

Les côtes
Baies, plages (presqu’île de Coromandel,
péninsule du Northland, Napier)
Dauphins, baleines, pêche

ÎLE DU SUD

Les paysages
Alpes du Sud (glacier du Westland National Park), parcs nationaux, forêts (Punakaiki), lacs (Nelson)

Les côtes
Fjords (Milford Sound)
Plages (Nelson), forêts

ÎLE OCÉANIENNE DE TOKELAU

La faune
Faune terrestre (kiwis, moutons), faune marine (baleines à bosse, cachalots, dauphins, orques)

Les traditions
Mœurs maories

Les villes
Auckland, Christchurch, Dunedin, Napier,
Queenstown, Wellington

CHOISIR LE BON MOMENT

Située aux antipodes de l’Europe, la Nouvelle-Zélande connaît un climat tempéré mais le vent règne en maître. L’été est court (décembre à février inclus) mais agréable, malgré l’humidité. Septembre-octobre et mars-avril réussissent à entrer dans la période favorable. En revanche, l’hiver (août-octobre) ne ménage pas l’île du Sud, où il peut faire très froid en juillet sur les hauteurs. Vents et pluies sont fréquents et capricieux.
Pour l’île de Tokelau, dans l’Océanie, la période avril-septembre est la plus indiquée.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Auckland (île du Nord) : janvier 23/16, avril 20/13, juillet 14/7, octobre 18/11; moyenne de l’eau de mer : 18°; à Christchurch (île du Sud) : janvier 22/12, avril 17/7, juillet 12/2, octobre 17/7; moyenne de l’eau de mer : 15°.

Pour les fêtes
– 6 février : «Waitang Day» (fête nationale). – Février : fête du Vin à Waiheke Island. – Juin : « Matariki » (Nouvel An maori).

SI L’ON OPTE POUR UN VOYAGISTE

Rappel : nous nous sommes limités à un résumé des prestations en vigueur dans les agences et chez les voyagistes présents en France. Les lecteurs des autres pays peuvent en tirer des idées d’itinéraire et les compléter auprès de leurs agences de voyages.

Les autotours
Les autotours classiques (vol, hébergement, location de voiture) sont en progression, mais moins que la location d’un camping-car. Voir, entre autres, Asia, Australie Tours, Frogs in New Zealand, Les Ateliers du voyage, Nouvelle-Zélande Voyages (www.nzvoyages.com).

Les croisières
Des croisières partent d’Auckland pour l’Australie et la Tasmanie. Les ornithologues en herbe et aisés suivront albatros, canards et manchots lors d’une croisière de la compagnie Ponant vers les îles du sud et du sud-ouest du pays.

Les circuits accompagnés
Pris entre la nécessité de rester au moins quinze jours pour que le jeu en vaille la chandelle et le niveau des prix qui en découle, le voyageur hésite, les voyagistes aussi.
– Une visite classique et complète de trois semaines est l’idéal, généralement fondée sur une boucle d’Auckland à Christchurch via les
volcans de l’île du Nord et les fjords de l’île du Sud. Péninsule de Coromandel, Rotorua, glacier Franz Josef, Milford Sound sont autant de sites clés. Comme les voyagistes précités, Asia, Kuoni, Nouvelle-Zélande Tours, Voyageurs du monde occupent ce créneau. À moins de partir hors saison, un circuit accompagné en Nouvelle-Zélande revient à 4 500 EUR en moyenne pour deux semaines tout compris.
– La randonnée est prometteuse, entre autres avec Allibert Trekking, Australie Tours, Nomade Aventure, Terres d’aventure. Difficile de s’en sortir à moins de 4 000 EUR la quinzaine.