LES RAISONS D’Y ALLER

Les paysages
Axe volcanique (cordilleras), lac Nicaragua, 
île d’Ometepe, forêt tropicale

Les côtes
Plages caraïbes (Corn Islands)
et de la côte pacifique (San Juan del Sur)

Les villes
Vestiges coloniaux (Granada, León)

CHOISIR LE BON MOMENT

Soumis à un climat tropical chaud et humide, le Nicaragua connaît néanmoins une agréable saison sèche entre décembre et avril. La saison des pluies (mai-novembre), très marquée sur la côte caraïbe, est parfois à caractère cyclonique en septembre-octobre. La température de l’eau de mer dépasse régulièrement 25o.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Managua (sud-ouest) : janvier 30/23, avril 32/28, juillet 31/26, octobre 31/24.

SI L’ON OPTE POUR UN VOYAGISTE

Rappel : nous nous sommes limités à un résumé des prestations en vigueur dans les agences et chez les voyagistes présents en France. Les lecteurs des autres pays peuvent en tirer des idées d’itinéraire et les compléter auprès de leurs agences de voyages.

Les agences
Sur place, des agences telles que Nicatour
(www.nicatour.net), Nicaragua Adventures (www.nica-adventures.com/) ou Orotravel (www.orotravel.com) sont à même de proposer des
circuits et des séjours de toutes sortes, dont certains tournés vers l’écotourisme. L’agence CAST (www.castcr.com) allie écologie et rencontre des populations locales.

Les circuits accompagnés
Le Nicaragua a gagné sa place chez les voyagistes grâce à un cocktail de visites des îles, de découverte de la faune et de la flore, de farniente sur les plages du Pacifique et de randonnées. Quelques prestataires : Explorator, Les Ateliers du voyage, Les Maisons du voyage, Tamera, Voyageurs du monde.
– Les spécialistes de la randonnée, tels Allibert Trekking, Aventure et Volcans, Huwans/Club Aventure, Nomade Aventure, Tirawa, sont présents, généralement entre décembre et mars. Tabler sur un coût moyen de 2 800 EUR pour un voyage-randonnée de 15 jours.
– Certains des voyagistes précités partagent le voyage avec le Costa Rica, en se fondant sur les volcans, les forêts, les plages et les villes coloniales des deux pays. Le Panamá et/ou le Salvador s’invitent parfois dans d’autres programmes.