LES RAISONS D’Y ALLER

Les côtes
Plages de la côte nord : Negril, Montego Bay, Ocho Rios, Port Antonio, Long Bay (surf)

Les traditions
Blue Mountains, Cockpit Country, flore, faune, cascades, descentes de cours d’eau (río Grande)

Les monuments
Villes coloniales (Spanish Town, Port Royal)
, Musée du reggae (Kingston), 
Mausolée Bob Marley

CHOISIR LE BON MOMENT

Dotée d’un climat tropical maritime, la Jamaïque endure un taux d’humidité élevé entre mai et octobre, parfois ponctué de cyclones entre juin et novembre. La côte sud est plus épargnée par les pluies que la côte nord. Comme ailleurs aux Antilles, il vaut mieux élire la période décembre–avril.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à 
Kingston (côte sud) : janvier 30/22, avril 30/24, juillet 32/26, octobre 31/25. Eau de mer : moyenne de 28°.

Pour les réjouissances
3 février : début de la Bob Marley Week. – Février : carnaval de Kingston. – 6 août : fête de l’Indépendance. – Juillet ou août : Reggae Sumfest à Montego Bay.

SI L’ON OPTE POUR UN VOYAGISTE

Le séjour
Rappel : nous nous sommes limités à un résumé des prestations en vigueur dans les agences et chez les voyagistes présents en France. Les lecteurs des autres pays peuvent en tirer des idées d’itinéraire et les compléter auprès de leurs agences de voyages.
– La vocation balnéaire de la côte nord s’affirme d’année en année auprès des voyagistes européens, entre autres avec Look Voyages et Neckermann à Montego Bay. Autres propositions : Kuoni, Thomas Cook, TUI, Voyageurs du monde. Tabler sur une moyenne de 1 700 EUR pour une semaine balnéaire tout
compris.
– Le tourisme de randonnée émerge, entre autres avec Huwans. Le prix moyen flirte avec 3 000 EUR pour une dizaine de jours.
– Ocho Rios est une étape de grands navires de croisières, partis de Floride, avec escales à Cozumel (Mexique) et Grand Cayman.