POUR QUI ? POUR QUOI ?

Les paysages et les randonnées
Volcans de la Sierra : Chimborazo,
 Cotopaxi, Cotacachi, Pichincha
Parc national Sangay (cascades, lacs, sommets)
Petit train des Andes
Forêts et rivières amazoniennes

La faune
Parcs du Cotopaxi (condors, pumas, lamas)
et du Sangay (tapirs de montagne, condors)

Les villes et les vestiges
Quito, Cuenca, Ingapirca

Les traditions
Marchés et artisanat indiens (Otavalo, Cotacachi, Ríobamba), ferias
Traditions des populations noires du nord-ouest
Ligne de l’équateur (« Mitad del Mundo »)

Les côtes
Playas Salinas

Les Galápagos
Tortues géantes, albatros, cormorans,
fous masqués, iguanes, lions de mer, otaries

A QUEL MOMENT ?

La période juin-novembre, saison sèche, est la plus indiquée pour la plaine côtière. Pour la cordillère, juin-août est une période favorable, malgré le vent à haute altitude. Eviter janvier-mai, qui correspond à la saison des pluies. La partie amazonienne est très arrosée, surtout entre mai et août.
Pour les Galápagos
Les six premiers mois de l’année sont les plus favorables, y compris pour observer la ponte des tortues.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) : Guayaquil (côte sud) : janvier 31/22, avril 31/23, juillet 28/20, octobre 29/21; eau de mer : avril 25o, octobre 22o; Quito (2 890 m) : janvier 21/8, avril 21/8, juillet 21/7, octobre 21/8.

QUEL VOYAGE ?

Pour qui ne choisira pas de partir de manière indépendante, il existe une belle diversité chez de nombreux voyagistes. Deux clés pour les prestations : un circuit classique en une douzaine de jours avec extension aux îles Galápagos ou bien un séjour-randonnée.
Dans le premier cas, la majorité des voyagistes suivent l’axe constitué par la région d’Otavalo, le parc national des Volcans, le petit train des Andes et les confins de l’Amazonie. Tabler sur environ 3 200 EUR pour 15  jours.
Les Galápagos sont presque toujours proposées en extension des voyages précités, souvent via des minicroisières entre les îles, pour trois à cinq  jours en moyenne, ou pour la plongée.
Les randonneurs retrouvent les conditions habituelles de ce type de voyage : 4 à 6 heures de marche quotidienne au pied des sommets, ou en gravissant certains d’entre eux aux alentours de 4 000 m. Les marcheurs les plus chevronnés s’attaquent à des joyaux tels que le Cotopaxi et le Chimborazo. Villages, marchés indiens, train des Andes et quelques jours dans l’atmosphère amazonienne (pirogue, rafting) ou aux Galápagos complètent le menu. Environ 3 000 EUR pour un voyage-randonnée de 15  jours, aux alentours de 4 000 EUR lorsque les Galápagos sont incluses, départs étalés sur l’année.
L’Équateur a été l’un des pays pionniers du tourisme solidaire et continue d’attirer les voyageurs sensibles à cette cause.