POUR QUI ? POUR QUOI ?

Les côtes
Sites balnéaires de l’est (Punta Cana, Bayahibe, Boca Chica, La Romana,
Isla Saona, baie de Samaná), du nord (Puerto Plata) et du sud-est
Sports nautiques (funboard, planche à voile, surf, voile), plongée,
pêche en haute mer

Les paysages et les randonnées
Cordillère centrale (ascension du pico Duarte)
Lac Enriquillo, laguna de Oviedo,
parc de Los Haitises

Les villes
Saint-Domingue, Puerto Plata, Santiago

A QUEL MOMENT ?

Le climat tropical, qui offre une température moyenne idéale, est plutôt humide sur la côte nord et contrasté en raison des alizés. C’est entre décembre et fin avril (saison sèche) que le séjour est le plus indiqué. Mai et novembre connaissent des averses en fin de journée. Des cyclones peuvent survenir entre septembre et novembre.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Saint-Domingue : janvier 29/20, avril 30/21, juillet 31/23, octobre 31/23. La température de l’eau de mer est quasi constante (27-28°).

QUEL VOYAGE ?

La République Dominicaine fait l’objet d’une pléiade de formules balnéaires « all inclusive », la plupart en hôtels-clubs, qui mettent à mal les destinations francophones traditionnelles des Antilles. La demande a débouché sur un tourisme balnéaire de masse, aux structures affirmées (voile planche à voile, clubs pour enfants, spas), agrémenté d’excursions vers l’intérieur.

Entre décembre et avril (haute saison), un séjour 9 jours/7 nuits tout compris sur la côte des Cocotiers (Boca Chica, La Romana, Punta Cana) ou dans la baie de Samaná se trouve aux alentours de 1 200 EUR, réductions possibles pour les familles. Réserver longtemps à l’avance pour les fêtes de fin d’année et les vacances de février.

Les autotours (voiture de location, itinéraire suggéré, hôtel réservé à l’étape) sont courants chez la plupart des voyagistes, pour un prix débutant aux alentours de 1 600 EUR la semaine (vol A/R, voiture, chambre double).

Décider de grimper au pico Duarte, c’est choisir l’envers du décor. Un bonheur d’autant plus doux qu’il est facile de trouver, dans le village de La Ciénaga, un guide et une mule pour deux ou trois jours de randonnée.

Les amateurs de croisière apprécient de partir de Saint-Domingue ou de La Romana pour les Petites Antilles. Des propositions de plongée existent, mais la qualité du spectacle est inférieure à celle d’autres destinations caraïbes.