POUR QUI ? POUR QUOI ?

Les fonds marins et les côtes
Coraux et poissons de la mer Rouge
(archipel des Sept-Frères, Ghoubet el-Kharab, tombants d’Obock)
Golfe de Tadjoura, plages d’Obock, îles Moucha

Les paysages
Lacs (lac Assal, lac Abbé),
Tumulus, forêt du Day, massif des Mablas

Les villes
Djibouti, Obock, Ali Sabieh, Assamo

A QUEL MOMENT ?

La saison chaude, l’une des plus fortes de la planète, court de mai à septembre et connaît des températures parfois supérieures à 40° C en plaine, entretenues par des vents brûlants. De novembre à avril, en revanche, s’installe une saison dite fraîche, avec un ciel pur et le souffle des alizés.
Pour la plongée, privilégier la période janvier-avril.
Températures maximales/minimales jour/nuit (en °C) à Djibouti-Ville : janvier 29/22, avril 32/25, juillet 42/31, octobre 33/26. Moyenne de la température de l’eau de mer pendant la saison fraîche : 25°.

QUEL VOYAGE ?

L’eau est le principal vecteur touristique du pays, qui demeure peu visité. Les clients chevronnés embarquent pour des croisières-plongées, certaines pour dénicher les requins-baleines, entre octobre et janvier.

Les atouts de l’intérieur que sont la « banquise de sel » du lac Assal et  la « route du sel » méritent le label aventure, auquel s’attachent quelques voyagistes, dont des organismes du tourisme solidaire, entre octobre et mars. Tabler sur environ 2.500 EUR pour un voyage-randonnée d’une dizaine de jours.