POUR QUI ? POUR QUOI ?

Les paysages et les randonnées
Monts Mandara, haut plateau des Kapsiki
Mont Cameroun, chutes d’Ekom

L’habitat
Chefferies du nord-ouest,
villages des monts Mandara et Alantika

La faune
Parcs nationaux de Boubandjida, de la Bénoué, de Waza,
du Faro, de Campo, du Dja, de Lobeke
Antilopes, buffles, élands, phacochères,
 crocodiles,
éléphants, gorilles, lions, girafes

La côte
Plages (Limbé, Kribi)

A QUEL MOMENT ?

Le pays connaît une dualité saison sèche/saison des pluies, ce qui, comme partout ailleurs sous ces latitudes, conduit à privilégier les mois de novembre à mars. La période de Pâques reste appropriée. Dans le nord, la chaleur est très forte en fin de saison sèche.
Températures moyennes jour/nuit en °C à Yaoundé : janvier 31/17, avril 30/20, juillet 26/19, octobre 28/19. La température de l’océan est de 25° minimum.

QUEL VOYAGE ?

Le Cameroun continue de pâtir d’une fréquentation bien trop discrète par rapport à son potentiel touristique. Le voyage est souvent une affaire de marcheurs, qui tantôt s’attaquent au mont Cameroun, tantôt partent à la rencontre des chefferies du nord-ouest ou des Pygmées. Le prix d’un voyage accompagné est relativement raisonnable : environ 1 700 EUR pour 10 jours.
Le tourisme solidaire, qui aide les populations locales à s’organiser en association touristique, et le voyage éco-solidaire, par exemple pour la sauvegarde des gorilles de la réserve du Dja, tracent peu à peu leur sillon.