POUR QUI ? POUR QUOI ?

Les côtes
Plages de la mer Noire autour de Varna et de Nessebar
La montagne et les randonnées
Massif du Rhodope (Rila, Pirin), mont Balkan, vallée des Roses
Les monuments
Monastères, églises et leurs iconostases
(Rila, Batchkovo, Trojan)
Les villes
Plovdiv, Sofia, Veliko Tarnovo,
Koprivchtitsa, Nessebar, Kazanlak

À QUEL MOMENT ?

La Bulgarie est soumise à un climat continental typique : hivers rudes, étés chauds et secs. Juin-septembre est la période la plus appropriée.
Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Sofia (est) : janvier 2/-5, avril 16/5, juillet 26/14, octobre 17/6; à Varna (côte) : janvier 6/-1, avril 15/7, juillet 27/18, octobre 18/10. Eau de mer : 25° en moyenne au mois d’août.

QUEL VOYAGE ?

Varna (pour la mer Noire) et Sofia sont les deux villes le plus fréquemment desservies par avion et à un coût très raisonnable. Le voyage par soi-même ne pose pas de problème.

Des autotours d’une semaine ou deux (vol A/R + hébergement + location de voiture) sont régulièrement proposés.

Les voyagistes généralistes choisissent les stations balnéaires autour de Varna, Albena ou Nessebar pour des séjours détente d’une semaine, en demi-pension ou en « all inclusive », coupés d’excursions.

Les propositions « famille » ne sont pas rares et les tarifs demeurent avantageux, bien qu’en augmentation : une semaine en demi-pension, vol A/R compris, se trouve, entre juin et septembre, aux alentours de 750 €.

Ne pas oublier les possibilités de cures thermales : les soins thalasso seuls reviennent en moyenne à 200 € la semaine.

Les skieurs trouvent, sur les domaines skiables de Bansko ou de Borovets, des semaines autour de 700 € pour le vol et l’hébergement.

Certaines croisières sur le Danube, programmées à partir de Passau (Allemagne), font escale en Bulgarie avant le delta en Roumanie.

En circuit accompagné, les voyagistes qui programment une semaine de détente sur la mer Noire ajoutent parfois une semaine de circuit avec Sofia, Plovdiv et Rila en points d’orgue. Ce genre de voyages dure de 12 à 15 jours, pour un prix moyen de 1 600 €.

Les randonneurs découvrent une moyenne montagne aux infrastructures correctes et surtout l’intérêt de pouvoir couper les étapes par des visites culturelles (monastères). Menu type : cinq à sept heures de marche par jour en moyenne dans le Rila et le Pirin. Compter aux alentours de 1 250 € tout compris pour un séjour-randonnée d’une semaine.

Les randonneurs à l’affût de sentiers européens peu connus auront intérêt à privilégier la montagne du Pirin, avec en point d’orgue l’ascension des 2 914 m du mont Vichren
Dans le sud-ouest du pays, les populations des montagnes réservent un accueil simple au visiteur aussi longtemps qu’il s’efforce de ne pas brusquer leur mode de vie
(photos Robert Pailhès)