POUR QUOI? POUR QUI ?

Le désert
Randonnées et méharées dans le Hoggar : Assekrem (ermitage),
tassili du Hoggar
Tassili N’Ajjer (gravures rupestres), Tadrart
Vallées (Téfédest, Amadror), oasis (Timimoun)

Les paysages du nord
M’Zab, Kabylie

Les monuments
Tlemcen, Tipasa
Vestiges romains (Djemila, Cherchell, Timgad)

Les villes
Alger, Oran, Constantine, El Oued

La côte
Méditerranée (Tipasa)

A QUEL MOMENT ?

Pour le désert
L’air sec du Sahara rend les journées très chaudes en été et les nuits froides, voire très froides, en hiver. Octobre-avril, avec novembre et décembre comme moments offrant la meilleure lumière, est la période à élire. Les mois de juin à septembre sont trop chauds, sauf dans quelques régions situées en altitude. Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Tamanrasset : janvier 20/5, avril 30/15, juillet 35/23, octobre 30/16.
Pour le nord
Les meilleures dates courent de mai à octobre. Températures moyennes jour/nuit (en °C) à Alger : janvier 17/6, avril 21/9, juillet 31/19, octobre 26/14.

QUEL VOYAGE ?

Longtemps abandonné par le tourisme pour cause de terrorisme latent, le Sahara retrouve des couleurs.  Le Hoggar, le tassili N’Ajjer, la région d’Essendilène, la Téfédest, la Tadrart, l’Adrar Ahnet redeviennent familiers. Les séjours, confiés à des équipes touarègues chevronnées, alternent méharées, randonnées chamelières et circuits en tout-terrain, très souvent au départ de Tamanrasset ou de Djanet, pour des périodes d’une ou deux semaines entre octobre et avril inclus. Un séjour randonnée d’une dizaine de jours se trouve aux alentours de 1.300 EUR.
L’Algérie du Grand Erg occidental (Timimoun) et du M’Zab fait l’objet de treks ou de méharées d’une ou deux semaines entre novembre et avril. Les prix montent en fin d’année, en février et à Pâques.
Les propositions pour le nord du pays demeurent discrètes mais progressent, particulièrement pour des séjours à Alger ou Oran.